Serena Fisseau

Serena Fisseau

Française d’origine indonésienne, Serena Fisseau est une autodidacte de la voix. Une maîtrise de médiation culturelle en poche, son désir d’explorer les possibilités infinies de la voix, du souffle et du chant, la pousse intuitivement vers différents univers : gospel, blues, jazz, latin, rock, et même lyrique. En 2000, elle se forme pendant un an à l’école Atla à Paris pour ensuite y enseigner la technique vocale et le chant choral pendant sept ans. Passionnée des langues étrangères, elle cultive les accents et en fait un atout dans sa personnalité vocale. Aujourd’hui, elle se produit régulièrement en France et à l’étranger pour chanter comme pour transmettre son savoir en animant des masterclasses de chants polyphoniques et polyrythmiques. On la retrouve aux côtés d’artistes tels que Muriel Bloch, Aimée de la Salle, Les Yeux Noirs, Vincent Peirani, Emile Parisien… Serena développe aussi des projets plus personnels : Bahasabé, chansons world, Séjalan, un quintet de pop songs indonésiennes, Mahna, un quintet vocal mouvementé. Le monde du jeune public attire également son attention et depuis quelques années, ses deux spectacles D’une île à l’autre (18 mois à 6 ans) et NOUCHKA et la grande question (+ de 7 ans), sillonnent les routes à la rencontre de leur public.

D’une île à l’autre

D’abord un disque:
D’une île à l’autre est le titre du premier album de Serena Fisseau, sorti chez Naïve jeunesse et réalisé par Krishoo Monthieux, à la mi mars 2010. C’est un disque de berceuses et chants traditionnels que Serena a collecté au fil des ans, au travers de ses voyages et de ses rencontres.

Chanteuse polyglotte, ce disque est un peu son carnet de voyage : de Bali à la Grèce, de Bora Bora à l’île de Lifou, Serena ramène des souvenirs uniques : des chants traditionnels, des berceuses dans des dialectes locaux qu’elle apprivoise et qu’elle adopte. Ainsi, elle chante en indonésien, malgache, japonais, grec, créole, malais, tahitien, balinais, corse… « Il n’y a rien de plus authentique et universel que ces chants de mères pour leurs enfants. Quelle que soit la tradition, les berceuses font parties du répertoire familial, transmis oralement par les parents, ce sont des chants intimes où les enfants sont sensibilisés aux valeurs familiales, à la vie quotidienne, aux relations amoureuses, au divin et aux rituels de prières et de célébrations… »

Puis un spectacle:
« L’envie de partager ce répertoire de chants intimes était trop fort. Il me fallait le chanter devant les enfants ». Depuis octobre 2011, le spectacle D’une île à l’autre est enfin prêt. Accompagnée de Fred Soul aux percussions, Serena nous raconte et nous chante comment Nina a du mal à s’endormir. Le fil rouge de ce spectacle est la quête du sommeil et il se construit sur l’idée d’un rituel évoluant d’un soir à l’autre sur les sept jours de la semaine. Chaque soir, la maman de Nina lui dit bonsoir et sort de sa chambre. Puis Nina se retrouve seule et pas moyen de fermer l’œil. Nina entre alors en conversation avec Nyamuk le moustique, qu’elle apprivoise au fil des jours. Celui-ci lui donne une nouvelle recette à partir des objets qui se trouvent dans sa chambre (oreiller, vase, coquillage, miroir…).

Chaque soir s’ouvre ainsi un imaginaire, c’est la découverte d’un nouveau personnage, d’un nouveau paysage, en lien avec une île nouvelle. Et à chaque fois, les objets rencontrés sont empreints d’un chant lié aux îles traversées qui permettra à Nina de s’endormir.


Son site internet : http://serena-fisseau.com

Conte musical D’une île à l’autre le lundi 16 juillet à 20h – Alligny-en-Morvan, salle polyvalente

Gratuit

Renseignements : 03 86 94 84 30